Comment organiser un événement responsable ? (3/3)

Les normes et certifications pour un événement responsable

événementiel responsable
RSE – crédit : labelsetterritoires.eu

Les normes ISO ont été un signal tangible et concret qui ont généré des changements de comportement. Aujourd’hui les leaders du marché sont engagés dans des démarches de changements de pratiques. Il existe actuellement des normes ISO, des labels, et des référentiels globaux. Les corps de métiers ont également développé des chartes innovantes.

Il existe 4 normes ISO, dont la norme ISO 20121, qui est actuellement LA référence internationale en terme d’événementiel responsable. On trouve également les normes ISO 14001, ISO 9001 et ISO 26000. L’obtention de ces normes nécessite de suivre un cursus de validation et d’obtention précis. Leur but est de formaliser votre démarche de manière claire et globale sur le développement durable (environnemental, social et économique).

Il existe également depuis 2004 la Charte de la Diversité, qui promeut « l’engagement des organismes en matière de prévention des discriminations, d’égalité des chances et de promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines » et le label Tourisme et Handicap, délivré aux sites et équipements touristiques qui apportent une garantie d’un accueil efficace et adapté aux besoins indispensables des personnes handicapées.

L’auto-diagnostic de l’ADERE, complet, libre et gratuit

En 2010 est sorti l’ADERE (Auto Diagnostic pour Evenement REsponsables), un questionnaire en libre accès et gratuit, à portée de tous. Classé en 6 thématiques, plus de 150 questions interrogent l’organisateur sur sa préparation, la réalisation et le bilan de son événement. Ces questions permettent de définir une feuille de route : démarche d’accessibilité, démarche RSE… Quasiment tous les événements sont concernés : les festivals, les événements d’entreprises, les compétitions et les spectacles donnés en théâtre ou salle de concert.

La méthode est le fruit d’une concertation inédite entre plusieurs organisations dont l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), l’Association des Agences de Communication Evénementielle (ANAé) et la Fondation Nicolas Hulot (FNH).

L’ADERE n’est pas un bilan environnemental, pour quantifier ses potentiels impacts environnementaux, mais une liste de bonne pratiques. Le diagnostic demande plusieurs heures (au minimum deux) mais est très concret et utile pour tous ses événements. Il propose également de stocker plusieurs auto-diagnostics pour voir sa progression.

Comment organiser un événement responsable ? (1/3)

Comment organiser un événement responsable ? (2/3)

Pour une veille sur les bons usages, pour vous apporter des idées et des exemples, pour organiser votre événement de manière responsable, ou pour obtenir une liste de prestataires certifiés pour votre événement, contactez-nous.

Notez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *